Internet : Un progrès pour la liberté d’expression ?

Nous sommes loin de cette époque où la liberté d’expression n’était réservée qu’aux autorités politiques, monarchiques et religieuses. La révolution française a permis d’inscrire cette liberté dans la Constitution et de considérer tout le monde, hommes et femmes, comme des égaux, ayant les mêmes droits fondamentaux.

Dans le même esprit, l’Assemblée avait voté la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen. Tout acte des autorités devait respecter à l’avenir les règles fondamentales inscrites dans cette Déclaration, qui avait pour but d’éviter l’abus du pouvoir :

« tout citoyen peut (…) parler, écrire, imprimer librement »

Je crois en effet qu’une ‘intelligence’ bien éduquée de l’époque n’avait pas de difficulté à s’imprégner du sens que revêtaient ces résolutions et des principes qui en découlaient.

Mais avec le temps, tout fout le camp !

Aujourd’hui, internet abuse de son contre pouvoir au point qu’il s’est constitué comme un pouvoir. Un pouvoir bâti sur des réseaux qui diffusent des informations sur d’autres réseaux, telle une onde en forme de circonférence avec des points infinis de connexion. Sur internet, vous avez beau chercher, le centre de ces réseaux ne se trouve finalement nulle part. Au mieux, vous découvrirez un nouveau réseau égal à tous les autres.

Une possibilité inédite pour la liberté d’expression dites-vous ?

On attendait d’internet qu’il devienne LE moyen pour défier les pouvoirs qui tentent de réguler les flux d’information et de communication mais que nenni ! Bien que certains se soient inscrits dans cette démarche et aient réussi à faire pression sur les autorités, on remarquera que sans rassemblement organisé dans une cause commune, la lutte est vaine. Au lieu de cela, on voit fleurir le culte de la personne et les pensées uniques. Le contre pouvoir s’est dispersé, il a été dévié par de contestables ambitieux. Chacun d’entre eux croit détenir la vérité et brandit le drapeau blanc de la liberté d’expression pour échapper à la remise en question. Ils parlent tous trop vite et lorsqu’on se retourne sur leurs propos, on y voit un internaute saoulé par ces informations, baignant dans son vomi (de billets). Ils ont transformé leur liberté en un droit absolu, un Pouvoir.

Or, ce n’est pas ce qui a été défini dans les Conventions européennes des droits de l’homme par exemple :

« L’exercice de ces libertés (…) peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi. »

L’avez-vous remarqué ? On régresse.

Il faudrait à certains qu’ils n’oublient pas de cadrer leurs actions. La liberté de tout dire et dans n’importe quelle situation pourrait restreindre la liberté d’autrui lorsqu’elle lui inflige des dommages directs ou indirects, et porte atteinte à l’ordre public et la sécurité de l’Etat. Parce que les gens ne sont pas capables de mener une autogestion de cette liberté, une gestion judiciaire est devenue malheureusement nécessaire pour garantir la protection des personnes, des groupes et des valeurs, ainsi que la protection de l’Etat.

Dans le contexte actuel, nous avons la certitude que ce n’est pas la liberté d’expression elle-même qui est en danger, mais bel et bien l’usage que l’on en fait. C’est une responsabilité collective que nous avons de dénoncer ces mauvais usages dès qu’ils infligent des dommages à autrui. Nous devons être les garants de nos propres libertés et faire tout ce qui est dans nos moindres possibilités pour promouvoir une conscience de responsabilité dans l’usage qui est fait d’internet.

Le curseur des temps modernes a quelque peu dévié. A présent, nous devons nous battre pour que personne n’empiète sur nos propres libertés chèrement acquises, ni n’en vienne à ridiculiser sa portée. Bienvenue sur internet !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :